Mise en place du membre chiridien

Lors d’un exposé sur la mise en place du membre chiridien, vous songez bien entendu à exposer trois grands axes : la régionalisation des somites, avec la différenciation en dermatome, myotome et sclérotome, puis la mise en place et la croissance du tissu osseux et enfin la différenciation des cellules musculaires.

Cependant, il y a quelques d’autres aspects que vous pourriez évoquer sans difficulté donnent plus de densité à l’exposé.

Pourquoi les Tétrapodes ont ils quatre pattes ? Et pas huit, ou douze ou quarante deux ?

La réponse à cette question est assez simple : des gènes homéotiques (de type gène Hox) définissent une information de position dans les somites et spécifient donc la formation d’un bras, ou d’une jambe, ou d’un côte, ou de rien du tout.

Chez l’oiseau : une inversion expérimentale de matériel pré-somitique de l’embryon provoque une inversion des vertèbres chez le poussin, par exemple (voir figure ci-dessus). Une transplantation ectopique de mésoderme présomitique peut aboutir à des vertèbres dans le cou produisant des côtes (figure ci-après) :

Chez le Xénope, les domaines d’expression des gènes Xhox le long de l’axe antéropostérieur montre clairement que chaque segment de l’animal est spécifié par un certain « pattern » d’expression de ces gènes.

Il est, à ce propos, intéressant de souligner cette originalité des gènes homériques d’être disposés, sur l’ADN (le long de l’axe 5′-3′) dans le même ordre que celui de leur domaine d’expression antéro-postérieur le long de l’animal  :

La signification de cette colinéarité pourrait résider dans le fait que les gènes hox s’exprimeraient séquentiellement lors du développement, au fur et à mesure du déroulement d’un ADN compacté.

 Les mains, les moufles, les palmes.

Le terme « chiridien » contient la racine chir- qui signifie « main ». Une main, avec ses doigts, est formée lors du développement d’abord comme une simple palette dans laquelle les doigts sont ensuite « sculptés » par apoptose des cellules excédentaires.

Les pattes palmées correspondent à un intermédiaire entre la main totalement « découpée » et cette structure en palette.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s